Comment agir naturellement contre les allergies saisonnières?

Publié par : Gergana IvanovaGergana Ivanova 7 minutes

Même si les allergies saisonnières demeurent souvent anodines et apparaissent à peu près aux mêmes périodes chaque année, elles n’en sont pas moins gênantes au quotidien. Quelles sont les solutions pour lutter contre les allergies ? Faisons le point.

Les allergies saisonnières, un dysfonctionnement du système immunitaire

Les maladies allergiques sont devenues un réel problème de santé publique qui touche aujourd’hui près de 25 à 30% de la population des pays industrialisés. (1)

L’allergie est un dérèglement du système immunitaire. Ce dernier répond de manière disproportionnée et inadaptée face à une substance a priori inoffensive.

En effet, chez une personne allergique, le système immunitaire considère les allergènes (aérien, alimentaire, médicamenteux…) comme nocifs. Lorsque l’organisme rentre en contact avec lui, il se défend en déclenchant une sur-réaction pour se protéger et neutraliser son agresseur pourtant inoffensif.

L’allergie se manifeste soit lorsque l’individu présente une prédisposition génétique ou s’il a été exposé à une substance allergène.

La rhinite allergique, la manifestation la plus courante des allergies respiratoires

La rhinite allergique, plus communément appelée le rhume des foins, est une irritation des muqueuses du nez. Elle se manifeste principalement au niveau des yeux et du système respiratoire. Les yeux deviennent rouges, larmoient, picotent, les paupières sont gonflées. La gorge et le palais démangent, la toux est sèche.

La rhinite allergique apparaît lorsqu’un allergène entraîne la fabrication d’anticorps par les lymphocytes B pour se défendre. Comme c’est le cas par exemple avec les pollens relargués par les plantes. Il s’agit d’immunoglobulines de type E, dont leur fonction normale est de lutter contre les parasites.

Ce mécanisme est appelé la phase de sensibilisation. Les anticorps se lient ensuite aux mastocytes. Ces cellules immunitaires relarguent massivement des substances chimiques et des molécules inflammatoires, en particulier l’histamine à l’origine des différents symptômes. De plus, son action déclenche la dilatation des vaisseaux sanguins du nez et l’inflammation des muqueuses à l’origine des désagréments observés lors de la réaction allergique (rougeurs, sécrétions, œdèmes…).

Comment apaiser les allergies saisonnières ?

La stratégie d’évitement : le premier moyen de prévention contre les troubles allergiques

La première et meilleure intention consiste à éviter la mise en contact avec l’allergène. On parle de l’éviction allergénique. Elle consiste donc à diminuer les risques de rencontre avec l’allergène en ajustant son environnement : s’éloigner des animaux, porter des lunettes de soleil comme écran protecteur, étendre le linge à l’intérieur… De même, il est recommandé d’aérer l’habitation le matin ou lorsqu’il pleut car les pollens sont moins présents en suspension dans l’atmosphère.

Traitements médicaux pour la rhinite allergique

Si l’éviction allergénique est envisageable lorsqu’il s’agit par exemple d’une allergie alimentaire, elle l’est moins lorsqu’on est sensible aux petites particules comme le pollen dissimulé dans l’air. Un médicament peut être administré pour soulager les symptômes de la réaction allergique tels que les antihistaminiques, les décongestionnants, les corticoïdes et l’immunothérapie. Certains anti-histaminiques, particulièrement ceux de première génération, peuvent toutefois provoquer fatigue et somnolence.

Des solutions naturelles pour agir sur le système immunitaire et les allergies saisonnières

Booster l’immunité pour mieux gérer les allergies avec la micro-nutrition et l’alimentation

Le rôle des nutriments et de l’alimentation sur les allergies est de plus en plus étudié. En effet, certains nutriments aident à réduire les désagréments, tels que la quercétine ou le sélénium.

Appartenant à la famille des polyphénols et plus précisément au groupe des flavonoïdes, la quercétine est connue pour ses effets bénéfiques sur l’organisme. C’est un puissant antioxydant, anti-inflammatoire et antihistaminique naturel. (2) Elle agit sur les symptômes de la manifestation saisonnière des allergies. Son action antihistaminique vient de sa teneur en flavonoïdes qui est très souvent associée à la vitamine C. On en retrouve naturellement dans bons nombres d’aliments (oignons, pommes, ail, brocolis, baies rouges) ou sous forme de complément alimentaire.

Le sélénium, quant à lui, est un oligo-élément très intéressant dans la mesure où il lutte contre le stress oxydatif et booste le système immunitaire. Le sélénium, en particulier en combinaison avec la vitamine E, pourrait contrôler les médiateurs allergiques et les symptômes de la rhinite selon une étude. (3)

De même, certaines vitamines contribuent à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire telles que les vitamines C et D. Elles participent à une bonne santé générale et aident à réduire les effets des réactions allergiques.

Soutenir le système immunitaire à l’aide des plantes

Certaines plantes aident naturellement à stimuler le système immunitaire. C’est le cas par exemple de l’ortie, du curcuma ou du ginseng qui ont l’intérêt d’être anti-inflammatoires. L’ortie contribue à l’inhibition des voies pro-inflammatoires liées à la rhinite allergique selon plusieurs études. (4) En agissant contre le récepteur de l’histamine et en inhibant la tryptase responsable de l’activation des mastocytes, elle empêche la libération d’un grand nombre de médiateurs pro-inflammatoires qui déclenchent les symptômes du rhume des foins. De plus, elle inhibe la formation de prostaglandines qui interviennent dans la dilatation des vaisseaux sanguins.

L'ortie contribue à l'inhibition des voies pro-inflammatoires liées à la rhinite allergique

De même, la camomille apparaît également intéressante en cas de rhinite allergique. Un spray d’eau de mer isotonique contenant un extrait liquide de camomille est apparu comme une bonne option de traitement alternatif pour les patients atteints de rhinite allergique. (5) Ils ont observé une réduction des symptômes et un meilleur nettoyage de la muqueuse respiratoire par rapport à des solutions de lavage nasal d’eau de mer isotonique sans camomille.

Agir sur le microbiote intestinal pour renforcer ses défenses naturelles

70 à 80 % des cellules de l’immunité sont situées dans l’intestin. Il est donc important de préserver une flore intestinale équilibrée pour maintenir un organisme en bonne santé.

Le rôle des probiotiques comme modalité de traitement de la rhinite allergique a été étudié dans des essais contrôlés randomisés. Une amélioration de la qualité de vie et une réduction de la fréquence des rhinites allergiques ont été observées dans le groupe probiotique comparativement au groupe placebo dans une méta-analyse regroupant 7 études cliniques. (6)

Sources :

  • INSERM. https://www.inserm.fr/dossier/allergies/
  • Yuan Z, Wang H, Hu Z, Huang Y, Yao F, Sun S, Wu B. Quercetin inhibits proliferation and drug resistance in KB/VCR oral cancer cells and enhances its sensitivity to vincristine. Nutr Cancer. 2015;67(1):126-36. doi: 10.1080/01635581.2015.965334. Epub 2014 Dec 16. PMID: 25514492.
  • Jiang J, Mehrabi Nasab E, Athari SM, Athari SS. Effects of vitamin E and selenium on allergic rhinitis and asthma pathophysiology. Respir Physiol Neurobiol. 2021 Apr;286:103614. doi: 10.1016/j.resp.2020.103614. Epub 2021 Jan 7. PMID: 33422684.
  • Roschek B Jr, Fink RC, McMichael M, Alberte RS. Nettle extract (Urtica dioica) affects key receptors and enzymes associated with allergic rhinitis. Phytother Res. 2009 Jul;23(7):920-6. doi: 10.1002/ptr.2763. PMID: 19140159.
  • Atar Y, Karaketir S, Aydogdu I, Sari H, Bircan HS, Uyar Y, Ekincioglu E, Karaketir SG, Atac E, Berkiten G. Comparison of Isotonic Seawater Nasal Spray Containing Chamomile Liquid Extract and Other Isotonic Seawater Nasal Washing Solutions for Allergic Rhinitis. Ann Otol Rhinol Laryngol. 2022 Apr;131(4):427-434. doi: 10.1177/00034894211025411. Epub 2021 Jun 18. PMID: 34142567.
  • Das, R. R., Singh, M. & Shafiq, N. (2010) Probiotics in treatment of allergic rhinitis. World. Allergy Organ. J 3: 239-244.

Retour aux actualités de Vitanutrics

Actualités

D'autres News

Comment agir naturellement contre les allergies saisonnières?

Même si les allergies saisonnières demeurent souvent anodines et apparaissent à peu près aux mêmes périodes chaque année, elles n’en sont pas moins gênantes au quotidien. Quelles sont les solutions […]

Lire la suite

Acidité gastrique : quelles solutions contre les remontées acides ?

Inconfort et acidité gastrique, aigreurs, remontées acides… Ces désagréments de brûlures d’estomac légers ou modérés sont fréquents et leur prévalence semble être en augmentation. Ils sont habituellement traités par des médicaments […]

Lire la suite

N-acétylcystéine et son rôle dans la protection cellulaire et le glutathion

La N-acétylcystéine est un acide aminé non essentiel, utilisé dans le domaine pharmaceutique pour favoriser la production de glutathion. Ce dernier est le plus puissant antioxydant du corps humain, mais […]

Lire la suite

X