En cette fin de période estivale, et à l’approche de la reprise tant scolaire que professionnelle, il est opportun de se préparer aux maladies hivernales. En effet, dès l’automne, de nombreuses personnes, tant enfants que adultes, sont sujettes à contracter des problèmes classiques de ces saisons tels que refroidissements, rhumes, état grippal, etc. Notre microbiote intestinal joue un rôle clé pour renforcer nos systèmes de défense face à ces maladies hivernales.

MICROBIOTE INTESTINAL  ET SOUTIEN DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Le microbiote intestinal est défini comme étant l’ensemble des micro-organismes vivants dans un environnement spécifique, en l’occurrence l’intestin, chez un hôte. Par micro-organismes, on entend : les bactéries, les levures, les champignons et les virus.

Ce microbiote se trouve dans le mucus de la muqueuse intestinale où il remplit des fonctions digestives, trophiques, défensives, systémiques et immunitaires. Aussi, les bactéries lactiques (lactobacilles et bifidobactéries) qui y sont répandues exercent des mécanismes protecteurs face aux agents pathogènes provoquant les maladies hivernales. Ces bactéries lactiques sont capables de produire des substances antibiotiques, anti-virales, de stimuler la production du mucus et ainsi d’inhiber l’adhésion de germes pathogènes au niveau des entérocytes. En agissant sur le développement des plaques de Peyer, ces bactéries activent la production des lymphocytes intra-épithéliaux, d’immunoglobulines (IgA) sériques et de cytokines.

MICROBIOTE INTESTINAL ET MODE DE VIE ACTUEL

Le microbiote intestinal est très sensible à de nombreux facteurs caractéristiques de notre mode de vie actuel. Parmi ceux-ci citons les déséquilibres alimentaires, certains médicaments, les variations hormonales, le stress et l’anxiété, des changements climatiques, les sports d’endurance …

Ces facteurs entraînent rapidement des modifications du microbiote intestinal ne permettant plus à ce dernier de remplir correctement ses fonctions. L’immunité peut être affectée et cela peut augmenter la sensibilité d’un individu aux maladies hivernales.

SUPPLÉMENTATION DE MICROBIOTIQUES ET PRÉVENTION DES MALADIES HIVERNALES

Une équipe de chercheurs scientifiques a investigué l’efficacité d’une supplémentation d’un mélange de souches (Bifidobacterium animalis subsp. Lactis – BS01, Lactobacillus rhamnosus – LR04, et Lactobacillus plantarum – LP02) dans les troubles hivernaux (toux, laryngite, bronchite, trachéite, rhume, état grippal). Cette étude enrôlait 237 participants en bonne santé, d’un âge moyen de 39 ans pendant 90 jours consécutifs. Les participants étaient répartis en deux groupes : un groupe recevant un placebo et un autre groupe recevant 1 milliard UFC (Unité Formant Colonie) par souche et par jour.  

PREUVE SCIENTIFIQUE

Les résultats de cette étude sont encourageants puisque les sujets ayant pris le mélange de souches microbiotiques ont eu 30% de moins d’épisodes de refroidissement que ceux du groupe placebo. Parmi ceux qui ont été infectés, les sujets du groupe souches microbiotiques présentaient une réduction significative de la sévérité de leurs symptômes ainsi que de leur durée (près de 2 jours de moins) en comparaison au groupe placebo.

 

EN PRATIQUE : VITABIOTIC IMMUNE

Sur la base de ces données scientifiques, il est intéressant dès la période automnale de proposer aux enfants et aux adultes de renforcer leur système immunitaire via un mélange de souches microbiotiques.

VITABIOTIC IMMUNE apporte 4 souches microbiotiques ((Bifidobacterium animalis subsp. Lactis – BS01, Lactobacillus rhamnosus – LR04, Lactobacillus plantarum – LP02, et Lactobacillus paracasei – LPC00) pour un total de 10 milliards par gélule. VITABIOTIC IMMUNE est complété par un extrait de Shitaké, de la N-acétylcystéine, de la vitamine C et du Zinc pour une parfaite synergie qui soutient le système immunitaire.

 

A New Chance of Preventing Winter Diseases by the Administration of Synbiotic Formulations – Fabrizio Pregliasco, 2008

Vitabiotic Immune soutien le système immunitaire