Facebooktwittermail

    Les oméga 3 et la Vitamine D fortement protecteurs sur le long terme

    En ce début du mois de mars, Harvard vient de publier un article qui nous intéresse tout particulièrement sur l’intérêt des oméga 3 et de la vitamine D.

    Les compléments alimentaires d’apport en vitamine D et en acides gras oméga 3 ont jusqu’à présent obtenu des résultats mitigés en ce qui concerne leur capacité à prévenir les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les cancers chez les personnes qui ont eu des antécédents de ces maladies ou à haut risque de les développer.

    Cependant, une récente étude[1] publiée en ligne le 10 novembre 2018 par le New England Journal of Medecine a révélé que la supplémentation en vitamine D et en oméga 3 peut prévenir ces maladies chez les personnes qui n’ont jamais eu de problèmes auparavant.

    Les chercheurs ont recruté près de 26 000 personnes, âgées de 50 ans et plus, qui ne présentaient aucun antécédent de maladie cardiaque ou de cancer.

    Les participants ont été divisés en quatre groupes. Dans le premier groupe, les participants ont reçu une dose quotidienne de 2000 UI de Vitamine D (dosage lié à un moindre risque de développer une maladie) et 1 gramme du produit Lovaza® qui contient 840 mg d’oméga 3 sous forme d’éthylesters (ce qui équivaut à 2 à 4 fois la quantité de deux portions de poisson par semaine). Le deuxième groupe a pris la vitamine D accompagnée d’un placebo, le troisième les oméga 3 et un placebo et enfin, les personnes du quatrième groupe ont pris 2 placebos.

    Après plus de cinq ans de suivi, les chercheurs ont constaté que les sujets des groupes qui ont reçu des oméga 3 diminuaient de 28% leur risque de développer une crise cardiaque par rapport à ceux qui ont reçu un placebo.

    Il a été également constaté que les personnes qui consomment moins de poisson (moins que 1,5 portion de poisson par semaine) semblent profiter davantage des bénéfices de la supplémentation en oméga 3 alors que ceux qui ont une consommation importante de poissons dans leur alimentation quotidienne retirent moins de bénéfices de cette supplémentation.

    Cette étude a également démontré que les personnes du groupe 2 qui se supplémentaient uniquement en vitamine D n’avaient pas moins de risque de présenter une crise cardiaque, un AVC ou un cancer. Mais, pourtant, parmi les sujets qui ont plus tard développé un cancer, les personnes s’étant supplémentées en vitamine D pendant au moins deux ans présentaient 25% moins de risque de mourir de leur cancer que celles ayant reçu un placebo.

     

    Source : https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/fish-oil-and-vitamin-d-supplements-might-offer-some-health-benefits

    Vita D3 2000UI contribue au fonctionnement normal du système immunitaireCes résultats étonnants et révélateurs corroborent notre vision de la santé en termes de prévention et de préservation de notre capital santé grâce à l’apport de la micronutrition.

    VITAPL3 PHOSPHOLIPIDES MARINS, la nouvelle génération d'oméga 3

     

     

     

     

     

    Deux capsules de VitaPL3 apportent 490 mg d’oméga 3 sous forme de phospholipides.

    La biodisponibilité des phospholipides est 2 à 4 fois meilleure que les éthylesters (Morgado, N., Rigotti, A., & Valenzuela, A. (2005). Annals of nutrition and metabolism, 49(6), 397-406)


    [1] JoAnn E. Manson et al. Vitamin D Supplements and Prevention of Cancer and Cardiovascular Disease, N Engl J Med 2019; 380:33-44